Partagez | 
 

 a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aggie Fitzgerald

avatar

Mails : 62
Pseudo + © : anaïs (rusty), cick et daniel-gillies @tumblr.
Rp language : bilingue.
Face : ade kane.
Years-old : 25 yo.
Heart status : waiting for the right one.
Job + $ : wedding planner ($$$), part-time relationship guru.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability:

MessageSujet: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Ven 3 Avr - 20:47



()
talking like we used to do, it was always me and you
shaping up and shipping out, check me in and check me out


Elle doit l'avouer, elle s'est donnée du mal. Elle a enfilé cette petite robe verte. Adorable, mais bien trop légère pour la saison. Perchée sur ses talents hauts, elle se retient de claquer des dents chaque fois que la brise souffle, ne manquant pas de la faire frissonner au passage. Le désespoir est grand, quand il s'avère finalement que ses efforts ont été vains. En effet, la personne à qui elle doit ce besoin de se placer dans une situation d'un tel inconfort de façon totalement consciente est visiblement introuvable. Une déception qu'elle ne peut expliquer se lit sur ses traits, elle est en est intimement convaincue. Pourquoi donc se comporte-t-elle de la sorte ? Pourquoi cherche-t-elle à l'impressionner ? Tout ce qu'elle connait de lui est le souvenir de l'enfant qu'il a été, il y a si longtemps déjà. Et pourtant, elle est perdue quelque part entre une excitation à peine dissimulée quant à leur prochaine rencontre et une terreur absolue quant à cet entretient imminent. Avec un long soupir, elle décide finalement d'arrêter de le chercher du coin de l'oeil et de ramener toute son attention là où elle devrait être. Ce n'est pas (totalement) pour le voir qu'elle s'est rendue au Country Club, par cette matinée frisquette. Accompagnée par une cliente et ses amies, elle fait visiter l'une des salles de réception du grand complexe à la future mariée, tentant tant bien que mal de se concentrer sur le débat qui est tenu, une discussion qui oppose les roses aux tulipes. C'est toutefois plus facile dans la théorie que dans la pratique, et si il s'agit-là d'un de ses domaines de prédilection habituellement, elle peine à y mettre le cœur nécessaire. Elle déteste avoir l'air si peu professionnelle, mais c'est que le lieu en lui-même, en plus de sa toute récente réapparition, fait remonter en elle de vieux souvenirs, encore si frais dans sa mémoire qu'ils pourraient aussi dater de l'année dernière. C'était en effet ici même qu'ils s'étaient rencontré pour la première fois, à peine sortis des couches-culottes, et c'est comme si les murs étaient encore imbibés de leurs jeux d'enfants. Elle chasse ses idées de son esprit, en final, déterminée à revenir à ce qui l'a amenée ici en premier lieu. Elle sourit et avance un argument particulièrement convaincant en faveur des tulipes, quand finalement Wes Belikov daigne faire une apparition qu'elle ne peut s'empêcher de remarquer, et elle peut sentir son palpitant s'emballer dans sa poitrine. Elle se tient de le fixer, et cela lui prend toutes ses forces. Finalement, quand il est trop prêt pour continuer à faire semblant d'ignorer sa présence, elle lui offre un sourire qu'elle veut éclatant. Wesley Belikov, what an honor. Two times in the same week, I must be so lucky. Elle ne peut réprimer cette pointe d'amertume dans sa voix, même si elle ne peut lui en vouloir. Il lui a beaucoup manqué, même s'il ne l'avouera sans doute pas. Elle se tourne enfin pour faire face à son auditoire, les trois femmes à qui elle est entrain de faire visiter les lieux, des New-yorkaises qui visitent les Hamptons pour la première fois en vue du mariage qui s'annonce. Ladies, Mister Belikov is in charge of everything happening in here. Elle lance un regard espiègle vers son ami d'enfance avant de poursuivre. Maybe he'll offer us some super exclusive guided tour , dit-elle non sans malice, le sourire aux lèvres.

_________________
▪️ ▪️ ▪️ the world gives you so much pain and here you are make gold out of it. there's nothing purer than that.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Belikov

avatar

Mails : 44
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : bilingue/english.
Face : max irons.
Years-old : twenty seven years-old.
Heart status : the only exeption is her.
Job + $ : event planner for the Hampton Country-Club.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: {2/3 available ○ aggie}

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Ven 3 Avr - 21:27

a little sweet tale that ended a little sour
with aggie fitzgerald

Ronflant, il est perdu dans ces rêves. Dans cette douce fantaisie qui le fait tranquillement dormir. Bien que son sommeil devient fort agiter, son réveil matin se charge de le réveillé. En sursaut, Mick se lève, position assise sur le lit. Ces yeux encore endormis regarde l'heure; 9h20. Combien de fois a-t-il appuyer sur le bouton pour ne pas se rendre compte qu'il est en retard? En moins de deux, il se lève et se dirige à la salle de bain, un goût encore amer en bouche, dû au réveil brusque procurer par cette machine barbarique qui n'aurait jamais du exister dans ce monde. Alors qu'il se prépare, ces états d'âmes se mettent à envahir sa tête. Ces pensés retournent à cette brune, plus sulfureuse qu'il ne se souvenait. Comme une ombre lointaine, perdu, une vision flou, Aggie était toujours dans les Hamptons. Et bien qu'il ne veuille se l'avouer, il ne cessait de penser à elle. Toutes ces années à supplier ces parents qui n'avaient jamais porté fruit. Le voilà de retour, en quelque sorte. Il avait envie de s'enfuir, de se cacher. Les devoirs de vicomte devenaient soudainement plus léger que l'idée de revoir le visage angélique de Aggie. Malgré cela, il boutonne sa chemise, qu'il entre dans son pantalon. Il décide de ne pas mettre de cravate, détestant plus que tout ces morceaux de tissus. Il n'ajoute qu'un veston, des chaussures, et le voilà prêt à partir pour le country-club, où un tas de boulot l'attend. À peine arriver, il remarque ce visage, ces cheveux, cette silhouette. Il est foutu d'avance. Sa bonne résolution part en vrille alors que cette robe verte lui permet une vu périphérique sur tout son corps de femme. Wesley Belikov, what an honor. Two times in the same week, I must be so lucky.  Aussitôt qu'il entend le nom, un sourire se forme sur son visage. Puis, l'inquiétude. Il avait totalement oublié qu'elle le connaissait sous son prénom de vicomte. Prénom qu'il a abandonné. Il la laisse le présenter à ces femmes en quête de l'endroit parfait pour un mariage. Ladies, Mister Belikov is in charge of everything happening in here. Il fait un salut de la mains au femme accompagné d'un sourire. Il est bien trop occupé par la présence à côté de lui pour quoique ce soit. Maybe he'll offer us some super exclusive guided tour Son rictus le fait encore plus sourire. Elle était tout aussi féroce que dans ces souvenirs. Au moins, ce trait de caractère n'avait pas changé. Il pouvait du moins, sentir une pointe de vexation. My assistant, Riley, will make you visit since I have other business to attend to. Enjoy the visit, mesdames. Il utilise son français simplement pour les charmer, ce qui semble fonctionner lorsqu'il en entend une glousser et une autre rire. Avec un charmant sourire il prend le bras de Aggie et l'amène avec lui dans un pièce plus à l'écart. My name is Mick, not Wesley. At least, not anymore, not here. Il soupire et voit des frissons sur les bras de la jeune femme. Il soupire avant de retirer son veston pour entourer les épaules de Aggie. You're freezing... You're still as reckless as before. Things don't change, little dove. Surnom qu'il lui avait toujours donné, et qui lui revient alors qu'il a la jeune fille, maintenant femme, devant lui à nouveau. I owe you an explanation... dit-il en baissant le regard vers elle posant une main sur sa joue.

_________________
he wants to say i love you, but keeps it to goodnight. because love would mean some falling, and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aggie Fitzgerald

avatar

Mails : 62
Pseudo + © : anaïs (rusty), cick et daniel-gillies @tumblr.
Rp language : bilingue.
Face : ade kane.
Years-old : 25 yo.
Heart status : waiting for the right one.
Job + $ : wedding planner ($$$), part-time relationship guru.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability:

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Ven 3 Avr - 23:00

My assistant, Riley, will make you visit since I have other business to attend to. Enjoy the visit, mesdames. Elle roule des yeux, un sourire incrédule sur les lèvres, alors qu'elle croise les bras sur sa poitrine. Quand elle pense finalement que leur entretient s'en tiendrais là, il agrippe son bras et, avant qu'elle n'ait le temps de protester, la traîne dans une pièce, à l'écart. Ils sont maintenant seuls, juste tous les deux. Elle prend peu à peu conscience de la situation. Un frisson parcoure son échine, elle se sent soudainement comme mise à nu dans sa petite robe verte, particulièrement vulnérable. What is this about? I thought you had business to attend to. Elle essaye de masquer son inconfort avec du sarcasme, mécanisme défensif automatique, mais elle peut déceler un petit tremblement dans sa voix et elle se maudit intérieurement. Si elle déteste perdre ses moyens de façon général, l'embarras est plus grand encore face à un Wesley qui lui semble totalement dans son élément. My name is Mick, not Wesley. At least, not anymore, not here. Elle prend un instant pour encaisser ses paroles, perplexe. Que veut-il dire par là ? Ce n'est pas tous les jours qu'elle entend parler de personnes qui changent subitement de nom, ces propos n'ont pas de sens. What do you mean ?  Des images lui viennent à l'esprit, impliquant le FBI et les services de protection aux témoins. Elle se dit qu'elle regarde trop la télévision. Il doit surement avoir une explication parfaitement logique. Mick? , essaye-t-elle. Elle n'en n'aime pas le son, étranger. Elle ne peut s'en empêcher, elle a l'impression qu'utiliser ce nouveau prénom ne ferait que les éloigner encore plus l'un de l'autre. Elle a besoin de se raccrocher à ce dernier vestige ce qu'ils avaient été. I don't like it. I'll just keep calling you Wes if you don't mind. Elle panique un peu quand elle le voit retirer sa veste, et est presque rassurée quand il la drape autour de ses épaules. Si elle a effectivement froid - elle l'avait presque oublié, les frissons qui la parcoure ne sont pas uniquement dus à la météo. You're freezing... You're still as reckless as before. Things don't change, little dove. Elle s'est apprêté à répliquer quelque chose de cinglant avant de lui rendre sa veste, trop fière pour se résoudre à se faire traitée comme une enfant qui ne sait ce qu'elle fait, elle s'adoucit en entendant le vieux surnom qu'il lui avait attribué. Et puis, elle ne peut pas vraiment se permettre de refuser ce petit bout de chaleur. Et c'est plutôt agréable d'ailleurs. Et, bon sang, il sent bon. Elle se contente de se blottir dans sa veste, la resserrant sur son corps.Sa voix, plus douce maintenant et empreinte d'une certaine mélancolie réveillée par l'emploi de cette vieille appellation. Really? I think a lot has changed.  Ils ont changé. Grandit (lui surtout), mûrit. Le temps perdu s'est envolé à jamais et il n'y a rien qu'ils puissent faire pour changer ça. Ils doivent être honnêtes l'un envers l'autre : il ne sont rien de plus que des étrangers qui partagent le souvenir d'une amitié. Mais quelque chose lui dit qu'elle apprécierait rapprendre à le connaître.  I owe you an explanation... , dit-il en posant une main sur sa joue. Un nouveau sourire malicieux s'esquisse sur ses traits. D'un départ mystérieux à un retour tout aussi énigmatique, en passant par un changement de nom : il y a effectivement en tas de choses qu'il doit encore lui dire. I think you do. It is a little suspicious, my imagination is running wild. Elle se tourne vers la porte, toujours fermement close avant d'ajouter : But make it quick, I have to get back to my client.

_________________
▪️ ▪️ ▪️ the world gives you so much pain and here you are make gold out of it. there's nothing purer than that.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Belikov

avatar

Mails : 44
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : bilingue/english.
Face : max irons.
Years-old : twenty seven years-old.
Heart status : the only exeption is her.
Job + $ : event planner for the Hampton Country-Club.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: {2/3 available ○ aggie}

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Ven 3 Avr - 23:42

What is this about? I thought you had business to attend to. , dit-elle avec un air presque agacé, voulant plutôt joué sur le sarcasme. Oh, Mick a entendu ce ton prononcé par différente bouche. Mais aucune d'elle n'a réussi à être la moitié de Aggie. Ce charme, cette véracité, cette énergie et cette férocité emprunt d'une tigresse ou d'une lionne. Sa lionne, pense-t-il, perturbé par l'idée de s'approprié Aggie après toutes ces années. My little dove, se dit-il intérieurement alors qu'elle pose déjà trop de question sur son nom. Certes, se doit être déroutant pour elle, de retrouver Wesley et de finalement s’apercevoir que quelque chose est différent; un prénom, comme un souvenir, qui reste dans la tête comme un rappel de ces choses perdus dans les abyss. Un seul prénom qui sert à rappeler tant de souvenirs. What do you mean ? Son petit être est perdu, cherchant une explication dans le visage de Mick. Il le sent, son petit regard noisette sur elle. Ces yeux ne déroutant pas leurs chemins, en quête d'une réponse. Mick? Dit-elle tout en ayant un regard presque dégouté par la chose. Visiblement elle ne se fera pas aussi bien au prénom qu'il pouvait le pensé. I don't like it. I'll just keep calling you Wes if you don't mind. Il se met à rire. Elle n'aime pas. Quel étonnement! Il hoche doucement la tête. Il accepte qu'elle l'appelle Wes, si elle préfère. Mais intérieurement, ce prénom lui rappelle un temps qu'il cherche à oublié. Instinctivement, il décide d'associer Wes à Aggie, et Wesley à cette chose qu'il évite. Celle pour laquelle il est venu se réfugier dans les Hamptons. Des frissons se dessine sur la peau de la brunette. Instinctivement, il cherche à la protégé, et dépose son veston sur ces épaules. Il sourit quand elle se blottit, cherchant un peu de chaleur. Really? I think a lot has changed. Mick pourrait dresser une liste; a commencer par leur physique. Aggie est devenu une femme, autant que lui est devenu un homme. Sa taille fine, ces hanches plus distinctes, ces courbes qui n'étaient pas là par le passé, sa poitrine maintenant complètement formé, ou tout simplement présente. Il a pu distinguer la vision de dos tout à l'heure; vision qu'il n'est pas prêt d'oublier! Elle est passé de mignonne, à étrangement et délicieusement, sexy. Un danger pour ces yeux de chasseur, ou de tombeur. Un danger pour sa mémoire et ces souvenirs de cette petite fille. Indeed. Look at you, now you have boobs! Quite a woman, I must say. Dit-il un sourire amusé, sachant qu'il risque de se prendre un coup de main sur le bras. Ou directement au visage vu le caractère spontanée de la jeune brune. Il place du moins, une main sur son visage, lui disant avec tendresse qu'il lui doit des explications. Et à ça, elle ne peut que répliquer la vérité. I think you do. It is a little suspicious, my imagination is running wild. Il ne veut même pas penser à ce qu'elle s'imagine; si ces suspicions sont fondés, elle doit pensé qu'il est un alien, ou sous la protection de quelqu'un. Et là-dessus, elle se trompe. Il ouvre la bouche, pour commencer à parler, mais elle le coupe de court.   But make it quick, I have to get back to my client. Il soupire. Riley is taking care of it. I talked to her, she'll set everything for the client. Don't have to worry about it. We have things to talk about. , finit-il par dire tout en baissant sa main du visage de Aggie. Il devait lui dire, mais pas où commencer. I'm surprised you haven't figured it out yet. But, I'll... make with it. Il prend une grande respiration avant de la regarder droit dans les yeux. My real name is Wesley Mick Belikov of the great family Grimaldi, vicomte of Monaco. Il se donne des airs hautain avant de finalement se mettre à rire. See, when I was a kid, Wesley could do it. But since then... not quite. People figured it out and, well, my parents didn't like it. So I have two names; Wesley Grimaldi, which is my vicomte name, and Mick Belikov, a simple english-russian guy, which is my 'blend-in' name. Il s'arrête de parler, guettant une réaction de la part de Aggie, sa douce Aggie. Ô, son petit ange. Maintenant qu'il l'a retrouvé, il ne veut plus se départir d'elle; de son sourire, de son visage, de ces yeux fixant les siens. Et à cet instant il se rend compte qu'il pourrait tomber amoureux de cette fille devenu femme; à nouveau.

_________________
he wants to say i love you, but keeps it to goodnight. because love would mean some falling, and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aggie Fitzgerald

avatar

Mails : 62
Pseudo + © : anaïs (rusty), cick et daniel-gillies @tumblr.
Rp language : bilingue.
Face : ade kane.
Years-old : 25 yo.
Heart status : waiting for the right one.
Job + $ : wedding planner ($$$), part-time relationship guru.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability:

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Dim 5 Avr - 12:14

Indeed. Look at you, now you have boobs! Quite a woman, I must say. Sortie aussitôt de son état de douce rêverie, elle peut sentir ses joues s'enflammer aussitôt qu'il fait sa petite remarque sur ses courbes, alors qu'elle resserre sa veste sur elle afin de couvrir totalement sa poitrine et prend quelques pas de distance en le toisant. Such atonishing observing skills, captain obvious! Elle a perdu ses moyens, la voix tremblante, écarlate, embarrassée et presque sur le point de prendre ses jambes à son coup. Elle ne peut expliquer une telle réaction, elle ne s'offusque pas facilement et a pour habitude de mettre en valeur ses attributs. De plus, elle aurait certainement dû s'attendre à un tel commentaire. Peut-être, lui en veut-elle d'avoir ruiné le moment. Elle lui lance un regard noir, le rouge aux joues. Ça aura réveillé son côté compétitif, au moins : elle ne se laisserait pas avoir deux fois. Elle est définitivement de retour dans la course, ses griffes sorties et son moment de faiblesse passé. Riley is taking care of it. I talked to her, she'll set everything for the client. Don't have to worry about it. We have things to talk about , dit-il après un soupire alors que sa main quitte son son visage, et elle se surprend à manquer son contact brûlant mais n'en montre rien. Elle a un petit rire sec, il semble se tromper à son propos et elle ne se laisserait pas amadouer deux fois. Oh no, sweetheart, that's not how it's going to go down. You see, i'm actually very serious about my work and I'm not letting someone else do it for me. If you want to talk to me so bad, you either take the 5 minutes I'm kindly offering you or you'll have to buy me dinner. Un sourire satisfait s’esquisse sur ses traits, plutôt fière de sa répartie. Chaque minute passée en sa compagnie est précieuse et il devrait en faire le plus qu'il peut - il est bon de lui rappeler. Ensuite, elle lui indique une montre inexistante sur son poignet, lui rappelant ainsi que le temps file. Il se lance finalement dans sa tirade en la regardant dans les yeux et elle l'encourage par quelques hochements de tête occasionnels. My real name is Wesley Mick Belikov of the great family Grimaldi, vicomte of Monaco. See, when I was a kid, Wesley could do it. But since then... not quite. People figured it out and, well, my parents didn't like it. So I have two names; Wesley Grimaldi, which is my vicomte name, and Mick Belikov, a simple english-russian guy, which is my 'blend-in' name. Elle encaisse ses paroles, prend bien soin d'enregistrer chaque mot, chaque syllabe. Elle le laisse finir et puis patiente quelques instant, lui laissant la possibilité de poursuivre s'il le désire. Un silence s'installe, et elle peut voir qu'il est curieux de voir quelle réaction elle allait avoir. So that's it? That's the big secret? Elle arque un de ses sourcils parfaitement épilés, une expression amusée au visage. A-t-elle l'air si crédule ? Essaye-t-il de se faire sa tête ? Comment pourrait-elle croire ces sornettes ? What now? Am I supposed to bow down, Milord? Is that the right title? Forgive me, I'm don't know how to address a vicompte , dit-elle d'un ton ironique en appuyant bien sur ce dernier mot. Elle se met ensuite à rire de cœur. S'est-il réellement attendu à ce qu'elle croit ses dires ? Ça n'avait pas de sens, un noble monégasque ne peut être son ami d'enfance. La blague est plutôt créative, ça elle doit l'admettre. Thanks, that was funny. I needed that , dit-elle en lui lui frappant légèrement l'épaule, toujours le sourire aux lèvres. Elle poursuit : Now stop bullshitting me, I'm really busy! That bride is driving me out of my mind, I'll be the one to run off to Europe if I can't meet her expectations.  

_________________
▪️ ▪️ ▪️ the world gives you so much pain and here you are make gold out of it. there's nothing purer than that.  



Dernière édition par Aggie Fitzgerald le Dim 5 Avr - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Belikov

avatar

Mails : 44
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : bilingue/english.
Face : max irons.
Years-old : twenty seven years-old.
Heart status : the only exeption is her.
Job + $ : event planner for the Hampton Country-Club.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: {2/3 available ○ aggie}

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Dim 5 Avr - 15:41

Il se surprend lui-même à la rapidité à laquelle ces joues s'empourpre. Such atonishing observing skills, captain obvious! Un rictus apparait sur ces lèvres, il décide de ne rien dire d'autre. Après tout, elle a déjà réagit de la façon qu'il voulait. C'est à ce moment qu'ils en viennent à parler des clients précédemment rencontré à l'arriver de Mick. Il avait gentiment, avec un ton professionnel certes, demandé à son assistante de faire visiter les salles du country-club et les espaces disponibles, pour avoir un moment seul avec son amie d'enfance. Sa réponse, du moins, le fait encore plus sourire. Oh no, sweetheart, that's not how it's going to go down. You see, i'm actually very serious about my work and I'm not letting someone else do it for me. If you want to talk to me so bad, you either take the 5 minutes I'm kindly offering you or you'll have to buy me dinner. Un rire se place dans sa gorge et il ne peut le retenir. Elle, Aggie, le petit oiseau fragile, qui n'osait jamais rien faire de peur que leurs parents le découvrent. La sagesse incarné. L'emploi du mot 'sweetheart' le fait encore plus marrer. Et ce qui suit, ces petites directions bien ordonner lui laisse un sourire impossible de retirer de son visage. Elle est un vrai boss, tiens-donc. Alright, calm down little dove, you'll explode. Dit-il en tentant de ravaler son sourire, ou de le faire disparaître de son visage, du moins. Il s’éclaircit la voix, et reprend. I take both. Il se met ensuite au récit sur son prénom ou nom, peu importe, vraiment. Il s'expose entièrement à elle, lui révélant ces titres. Une partie de lui pensait qu'elle se mettrait à genoux. Mais une autre, sa mémoire, ces souvenirs d'elle, disaient le contraire. Elle risquait de ne pas en faire un cas. So that's it? That's the big secret? Son visage le fait lui-même questionné sa réaction. Il ne fait que hocher la tête, ne comprenant pas exactement ce qui se passait. Elle était devenu si... imprévisible. Peut-être que finalement il devrait la surnommé autre chose que 'dove'. Pourquoi pas un tigre tiens. What now? Am I supposed to bow down, Milord? Is that the right title? Forgive me, I'm don't know how to address a vicompte Et voilà. Comme une bombe dans lancé en plein dans son visage, il réalise l'expression que Aggie utilisait; le déni. Ou du moins, elle ne le croyait tout simplement pas. Il pousse un soupir. Comment peut-elle ne pas voir la réalité alors que visiblement, tout lui saute au yeux depuis son enfance? Ne se souvient-elle pas de la famille Belikov? De leurs airs ressemblant à quelqu'un mais sans jamais pouvoir mettre le doigt dessus? Mick est vexé, c'est le cas de le dire. Non seulement parce qu'elle déni ce qu'il dit, mais aussi parce qu'elle ne veut pas le croire. Et intérieurement, il est blessé par ces paroles. Thanks, that was funny. I needed that. Il perd tout sourire, toute envie de s'amuser, comme elle vient si bien de le dire. Il ne la regarde même plus, la mâchoire crispé. Now stop bullshitting me, I'm really busy! That bride is driving me out of my mind, I'll be the one to run off to Europe if I can't meet her expectations. Son regard se tourne vers elle, le plus sérieux du monde. Il ne sait même pas quoi dire. Forcément il est vexé. Très vexé. Et elle se moque de lui, coup par dessus coup. I'm fucking serious, and you laugh at my face. Wow. Mick soupire et s'avance vers la porte. But thanks, that was funny. Dit-il le plus sérieux du monde, citant les paroles de Aggie, son visage prenant des airs de ces émotions intérieur, soit vexé. Il prend la poignée et sort de la pièce. Il a besoin d'aide, tout de suite. Il a besoin de réfléchir, non, de se vidé les pensés. Peut-être que finalement, il le la connaissait réellement plus. La seule chose qu'ils leur restaient, aux deux, étaient leurs souvenirs. Mick sort dehors pour souffler et sort un paquet de cigarette de sa poche de pantalon, allumant une clope.

_________________
he wants to say i love you, but keeps it to goodnight. because love would mean some falling, and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aggie Fitzgerald

avatar

Mails : 62
Pseudo + © : anaïs (rusty), cick et daniel-gillies @tumblr.
Rp language : bilingue.
Face : ade kane.
Years-old : 25 yo.
Heart status : waiting for the right one.
Job + $ : wedding planner ($$$), part-time relationship guru.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability:

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Dim 5 Avr - 17:19

Elle assiste à la décomposition de son expression. Il passe en effet de l'amusement à une mine vexée en un temps record sans qu'elle ne puisse comprendre qu'est-ce qui a pu déclencher sa colère. Son rire se meurt dans sa gorge quand elle se rend compte qu'elle a effectivement dit quelque chose qui l'a offusqué. Mais comment est-ce possible ? Est-elle supposée croire à cette histoire à dormir debout ? Peut-être est-il toujours entrain de se payer sa tête. Oh come on, you couldn't be serious... , dit-elle avec un sourire gêné, confuse. Il n'a de toute évidence plus du tout envie de rire et elle toujours incapable de le croire. I'm fucking serious, and you laugh at my face. Wow. Il fulmine, et elle regrette aussitôt ses paroles. Est-elle la fautive ? Est-elle allée trop loin ? Elle ne comprend pas sa réaction. Les pensées se bousculent dans sa tête sans qu'elle ne puisse leur donner de sens. Elle est perdue. But thanks, that was funny. Elle lui lance un regard perplexe, et avant qu'elle n'ait le temps d'ajouter quoique ce soit, il quitte la pièce en claquant la porte. Elle retrouve finalement seule, se sentant étrangement vide à l'intérieur, frigorifiée malgré la veste de Wesley toujours drapée autour de ses épaules. Elle la resserre sur son corps, toujours imprégnée de son odeur, dernier vestige de sa présence ici. Elle se sent terriblement mal sans pouvoir déterminer son erreur avec certitude. Il a eu l'air vexé, vexé qu'elle ne l'ai pas cru. Mais comment aurait-elle pu ? A-t-il réellement été sérieux ? Elle soupire alors qu'elle tente de se remémorer ses derniers moments avec lui, avant qu'il ne s'en aille. Tout cela remonte à loin, les souvenirs sont vagues, fanés, imprécis. Seul le sourire du garçon est une constante, une expression qui n'a pas changé malgré les années qui se sont écoulées. Elle déteste ce sentiment de l'avoir blessé qui la ronge de l'intérieur. Elle se lance finalement à sa poursuite, aussi vite que ses escarpins le lui permettent. Avec des jambes clairement plus longues que les siennes, il a vite de fait de disparaître de son champs de vision. La future mariée oubliée, elle s'adonne à ses recherches sans trop savoir comment procéder. Alors que ses yeux sont à l'affût, ses pensées s'embrouillent. Elle fouille sa mémoire à la recherche du moindre signe indicateur de la véracité de ses propos. Il lui semble en effet que les parents de Wes, pour les fois où elles les avaient vus, avaient été un peu distants, comme inaccessibles, mais elle a toujours lié cet aspect de leur personnalité à leurs racines européennes. C'est vrai, toutefois, qu'ils avaient toujours semblé un brin trop protecteurs. Et cette impression de déjà vu qui ne la quittait pas quand elle croisait la famille Belikov. Finalement, ça la frappe : il a dit la vérité. Il lui a confié un secret qu'il se tenait de partager et elle lui a rit au nez. Elle n'a aucune excuse. Elle l'aperçoit finalement, dehors, cigarette au bec. Elle grimace. Elle déteste le tabac, mais elle ferait un effort pour lui, cette fois-ci au moins. Elle s'approche discrètement, horriblement gênée. Elle prend une profonde respiration pour se donner du courage. Elle retire la veste du jeune homme, lui tend et dit : You forgot your jacket. Il est dos à elle, et quand il se retourne pour faire lui face, elle lui offre son sourire le plus éclatant alors qu'elle fait de son mieux pour battre des cils. I'm sorry, I really am. I believe you, I swear. Elle espère que cela serait suffisant pour l'apaiser. Elle refuse de le perdre à nouveau maintenant qu'elle l'avait retrouvé, ils sont tellement d'années à rattraper. Please don't be mad, I feel terrible. You know what? I'll buy dinner. You'll tell me all about being a vicomte. Elle dit ce dernier mot dans un chuchotement, faisant mine de regarder suspicieusement leurs alentours à la recherche d'espions, une tentative désespérée de blaguer.

_________________
▪️ ▪️ ▪️ the world gives you so much pain and here you are make gold out of it. there's nothing purer than that.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Belikov

avatar

Mails : 44
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : bilingue/english.
Face : max irons.
Years-old : twenty seven years-old.
Heart status : the only exeption is her.
Job + $ : event planner for the Hampton Country-Club.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: {2/3 available ○ aggie}

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Dim 5 Avr - 18:29

La rapidité à laquelle il sort de la pièce le déstabilise. Comme s'il prenant ces jambes à son cou, Mick s'est déjà élancé vers la porte de l'extérieur, cherchant tant bien que mal une vague d'air frais. Son intérieur lui cri de cessé de joué au modeste. Caché qui il était avec Aggie avait toujours été une tâche facile petit. Mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle ne le croit pas plus tard. Il aurait peut-être dut pensé à la suite des événements. Mais la seule chose à laquelle il pouvait pensé, était le visage moqueur, ou du moins plus que septique, de cette jeune femme qu'il avait connu autrefois et tant chérit. Mick avait supplié ces parents pendant des mois, des années, de voir Aggie une nouvelle fois. Mais comme un souvenir estompé et lointain, il avait du la mettre de côté, se mettant en tête qu'il ne la reverrait sûrement jamais. Et après tant d'année à vouloir retourné dans les Hamptons pour la retrouver, après tant d'année d'échec, il revenait dans les Hamptons, une autre idée en tête, une autre destiné qu'elle. Et bien sûr, comme toujours, le destin s'était moqué de lui et Aggie lui était réapparu. Une claque au visage plus tard, il se retrouvait avec un poignard dans l'estomac. Génial. La journée s'annonçait bien. Mick sort une cigarette et commence à tirer dessus, laissant la fumée se rendre à ces poumons. Pour ce qu'il en avait à foutre. Il laisse la fumée sortir de sa bouche, soufflant. You forgot you jacket. Il reconnait la voix, sait très bien qu'elle l'a suivit. Bien entendu, il reste de dos, tournant seulement la tête. I have plenty of them, keep it. Il finit sa cigarette en quelques secondes, allant la mettre dans le pot de métal prêt de la porte, bref à un pas d'où il est. Mais avec sa taille, il ne fait qu'étendre le bras. I'm sorry, I really am. I believe you, I swear. Il soupire et ferme les yeux, regardant au ciel. Il n'a pas envie d'entendre ces excuses, mais une autre partie meurt d'envie qu'elle le dise. Please don't be mad, I feel terrible. You know what? I'll buy dinner. You'll tell me all about being a vicomte. Et, ça y est. Il ouvre les yeux et regarde Aggie, un sourire apparaissant sur son visage. Il a envie de sortir une blague, de très mauvais goût, qui risque de la fuir. Il l'enfouie dans le fond de ces pensés et de sa gorge. Pour l'instant. I'm not that broke, you know. I try to keep a low profile. But hey, it's hard with all those ladies! Il sourit doucement, s'approche de Aggie, enroulant davantage le veston autour d'elle. Il la regarde dans les yeux, tout prêt d'elle. I can also tell you all about being a vicomtess. Since I'm searching for one. Son visage prend des airs d'autrefois, retrouvant son innocence d'enfance. Combien de fois a-t-il espéré trouvé cette 'femme' que ces parents veulent à tout prix qu'il trouve. My parents... let's just say they want to know our futur is in good hands. And since I'm the oldest.... Il prend une pause pour sourire à Aggie. They have big expectations. They already refused four. So I'm here to run away from all the 'let's find a vicomtesse for Wes' thing. Il est tout prêt d'elle et peut maintenant sentir son souffle contre son cou, vu leur différence de grandeur. Son regard se perd dans son regard, doucement. Une main sur sa joue, un sourire au lèvre. Il se retient d'extériorisé ces pensés; l'embrassé n'est certainement pas la meilleure idée. Surtout qu'ils viennent à peine de se revoir. Mais comment oublié son premier amour de jeunesse.

_________________
he wants to say i love you, but keeps it to goodnight. because love would mean some falling, and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aggie Fitzgerald

avatar

Mails : 62
Pseudo + © : anaïs (rusty), cick et daniel-gillies @tumblr.
Rp language : bilingue.
Face : ade kane.
Years-old : 25 yo.
Heart status : waiting for the right one.
Job + $ : wedding planner ($$$), part-time relationship guru.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability:

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Dim 5 Avr - 21:03

I have plenty of them, keep it. Il ne prend la peine que de tourner sa tête et de lui jeter un regard furtif, alors qu'elle continue de tendre fermement les bras, la veste de Wesley entre les mains. Si elle peut être aussi têtue qu'une mule, elle sait par expérience que c'est son cas à lui également. Don't be mean, I might cry if you are. What would I do with it? It clashes with my shoes and it looks better on you , dit-elle en faisant la moue. Il lui semble alors l'avoir blessé plus profondément qu'elle ne l'a initialement pensé, la culpabilité est terrible. Elle se confond en excuse et lui offre même de l'inviter à dîner pour se faire pardonner. Il se retourne finalement, sourire aux lèvres, et une vague de soulagement emporte ses inquiétudes au loin. Are we okay? , demande-t-elle d'une petite voix. Elle ne peut le cacher, elle est heureuse que leur petit différend se soit rapidement résolu. Elle l'a à peine retrouvé, elle ne peut pas déjà le perdre. Elle est renvoyée à un été, il y a si longtemps. Elle se voit, rien de plus qu'une petite fille, à attendre impatiemment son retour : un espoir qui ne fana pas malgré les jours qui défilèrent sans la moindre de ses nouvelle. Et puis, cette fameuse lettre arrivée à la résidence des Fitzgerald qui lui annonça qu'elle ne verrait pas Wesley cette année-là. Ni la suivante, ni celle d'après, même si, inconsciemment, elle avait toujours attendu qu'il revienne. Le voir se tenir en face d'elle, en chair et en os, est presque inconcevable, inespéré. Un désir inavoué, enfoui, devenu réalité. I'm not that broke, you know. I try to keep a low profile. But hey, it's hard with all those ladies! Il s'approche d'elle en souriant, et lui repasse sa veste autour des épaules. Just accept the offer. Elle soupire et fait la moue, mais ne conteste pas. Maybe you shouldn't. You wouldn't want all those ladies to get the wrong idea, would you? , dit-elle, comme dans un murmure, ses yeux levés vers les siens, en faisant référence à sa proximité. Il a totalement envahit son espace personnel, leurs corps à quelques centimètres d'écart seulement. Si elle ne peut pas dire que cela lui déplaît, le contraire plutôt si elle doit être honnête, elle doit se questionner quant à ses attentions. Se fait-elle des films où se montre-t-il réellement intéressé sur un plan qui dépasse la simple amitié. I can also tell you all about being a vicomtess. Since I'm searching for one. Elle entend sans vraiment écouter, trop profondément troublée par leur proximité physique pour formuler des pensées cohérentes. Have you found her? Elle plonge son regard dans le sien, cherche dans ses prunelles bleutées les réponses à ses interrogations. My parents... let's just say they want to know our futur is in good hands. And since I'm the oldest... They have big expectations. They already refused four. So I'm here to run away from all the 'let's find a vicomtesse for Wes' thing. A nouveau, il pose une main sur joue. Chaque fibre, chaque cellule de son corps incroyablement conscientes de sa présence, comme réveillé par ce contact, peau contre peau. Alors que la brise souffle doucement sur son visage, elle s'imagine l'héroïne d'un de ces vieux films qu'elle a tant de fois regardé. Elle sait dès lors qu'elle ne pourrait pas être capable de se tirer seule de ce moment semblable à un rêve éveillé. What's the rush anyway? You'll find your Grace Kelly someday, you just have to wait , dit-elle sur un ton quelque peu lointain alors qu'elle se surprend à attendre quelque chose qui n'arrivera surement pas. Et puis, elle ne sait pas vraiment ce qui lui prend. Dans un moment d'audace qu'elle ne s'explique pas, elle parcoure le peu de distance qui sépare son visage de celui de Wesley et pose ses lèvres sur les siennes.

_________________
▪️ ▪️ ▪️ the world gives you so much pain and here you are make gold out of it. there's nothing purer than that.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mick Belikov

avatar

Mails : 44
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : bilingue/english.
Face : max irons.
Years-old : twenty seven years-old.
Heart status : the only exeption is her.
Job + $ : event planner for the Hampton Country-Club.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: {2/3 available ○ aggie}

MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   Dim 5 Avr - 22:03

Elle lui tend son veston avec conviction. Mick la regarde, elle est borné. Elle veut lui redonné, comme si c'était la dernière chose qu'elle ferait. Don't be mean, I might cry if you are. What would I do with it? It clashes with my shoes and it looks better on you. Il soupire et la prend, mais ne la met pas. Après tout, s'il lui a donné, c'est bien parce qu'elle en avait beaucoup plus besoin que lui. Are we okay? Sa petite voix, cette même voix dans laquelle il pouvait reconnaître Aggie, sa Aggie, celle qu'il avait connu tant d'année plus tôt. La petite fille, au cheveux bruns et aux yeux remplis d'étincelles. Et un sourire traverse son visage alors qu'il peut visualiser ces airs de jeune fille transposé dans ceux d'une femme. Et pas qu'une simple femme, mais bien une femme fatale. Le genre de femme qui pourrait le réduire en cendre avec un regard sur lui. Mais Aggie et sa douceur, ne souhaite pas lui faire de mal. Pas avec ces dix excuses. Just accept the offer. , dit-elle en faisant la moue, déclenchant un sourire chez Mick, du moins, un nouveau. Il repasse la veste autour de ces épaules, histoire de l'enrobé dans une bulle de chaleur, et parce qu'il tient à son bien-être et à sa santé. Maybe you shouldn't. You wouldn't want all those ladies to get the wrong idea, would you? Il se met à rire. Cette petite pique tout innocente, le fait rire. Un trait de caractère qu'elle a développé sans qu'il ne soit là pour le voir. Sur cette pensée désolante, il lui dit la raison de sa venu dans les Hamptons; s'enfuir, loin. Mais aussi, cette lueur d'espoir, cette envie de peut-être retrouver quelque chose de perdu. Mick ne l'avait jamais réalisé, du moins pas avant de l'avoir devant lui. Ce qui l'avait réellement emmené à cet endroit précisément, ce petit quelque chose sur lequel il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus, est tout simplement cette petite fille qu'il avait laissé il y a tant d'année. Cette enfant avec qui il partageait une amitié plus que forte, plus que fusionnelle. Jamais - faute d'avoir essayé sans réussir - il n'avait retrouvé quelqu'un comme elle. Jamais, il n'avait pu la remplacer. Et aujourd'hui, maintenant qu'il l'avait devant lui à nouveau, après avoir espéré, rêvé, prié pour la revoir un jour, Mick retombait dans ce cercle. De nouveau entouré de Aggie, il ne pouvait concevoir de la laissé partir, il venait de le réalisé. Have you found her? Dit-elle, le regard complètement plongé dans le sien. Mick hypnotisé par ces prunelles, ne peut détourner le regard. Il la regarde de la même façon qu'elle, cherchant quelque chose dans ces grands yeux bruns. Il parle de ces parents. De la façon dont ils le poussent à se marier. What's the rush anyway? You'll find your Grace Kelly someday, you just have to wait. Ces paroles sont juste et légitimes. Mick continuant de la regarder ne s'attend pas à ce qu'elle pose ces lèvres sur les siennes. Sa surprise ne dure pas longtemps. Il met sa main dans sa nuque et prolonge le baiser, appuyant ces lèvres contre celles de son amie d'enfance. Il l'approche encore plus de lui, la collant contre son torse dans une distance lui permettant de continuer à poser ces lèvres contre les siennes, yeux fermés. Il délaisse un instant ces lèvres et passe une main sur sa joue. I already found her. I did ages ago but never realised it. Il la regarde, sentant leur souffles s'entremêler. Il regarde dans ces yeux, cherchant quelque chose. Would you like to be vicomtess, my little dove? , dit-il se rendant compte qu'elle pourrait refuser, s'enfuir, décidé de ne pas rester. Mais il doit la garder prêt de lui. Il veut sentir sa présence en se réveillant le matin, en allant se coucher. Il veut partager sa vie avec lui. Mais surtout il ne veut plus jamais se séparé d'elle. Il prend la bague traînant sur son petit doigt et la lui montre. Or at least.... would you like to be mine?... forever? Il la regarde doucement dans les yeux. La distance, leur âge, tout ce qui s'est passé entre leur dernière rencontre semble ne plus avoir d'importance.

_________________
he wants to say i love you, but keeps it to goodnight. because love would mean some falling, and she's afraid of heights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)   

Revenir en haut Aller en bas
 
a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a little sweet tale that ended a little sour. (r/mick)
» [SWEET SECRET]
» [Bouret, Alexandre] Sweet enemies
» [MANGA/ANIME] - Ef - a tale of memories/melodies -
» Transpiration végétale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRIFTING OF TO SEA :: THE HAMPTONS (USA) :: East Hampton :: West Hampton Dunes :: Hampton Country-Club-
Sauter vers: