Partagez | 
 

 (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 11:43

{ariel thain}
undress those beautiful lies. ©bann/lyrics
dylan o'brien | filthy

Nom, prénom : Ariel, Thain. Un peu comme la petite sirène, sauf que c'est un prénom hébreu mixte et qu'il égorgerait n'importe qui lui faisant la remarque pour la énième fois. Thain. Un nom inconnu : c'est le demi-frère, la famille recomposée, le nouvel enfant. Il a vraiment pas de chance.
Âge et date de naissance : Il a vingt-et-un ans, du signe du bélier. Pour les intéressés, bien sûr. Un petit enfant qui n'en est pas vraiment un.
Lieu de naiss., origine, nationalité : Il est né à New York, dans le Queens. Il se dit que cela aurait pu être pire. Il aurait pu naître à Harlem. Il aurait pu tomber très bas - mais il y a eu une part de fortune derrière les choses. Il se maintient juste assez près du soleil pour ne pas s'y brûler les ailes, tournant le dos aux Icares de la société.
Boulot, études : Il est étudiant en journalisme. On lui avait pourtant dit que c'était fermé, que les débouchés étaient surtout réservés aux élites. Mais il avait pas vraiment l'intention de travailler pour l'industrie de la mode chez Vogue - et puis, curieux comme il était, il se serait retrouvé avec un calepin à la main de toute manière, diplôme ou non.
Orientation sexuelle : Homosexuel. Pas qu'un peu. Il est sans doute 102 % gay. C'est parfois gênant, lorsqu'il faut expliquer ce genre de choses à sa voisine de chambre puritaine.
Statut civil : Célibataire. C'est juste que personne n'a vraiment envie de le supporter assez longtemps pour qu'il puisse officiellement se dire "en couple". Pauvre chat.
État monétaire ($) : Comment dire ? Classe moyenne ? Ni riche, ni pauvre. Simplement modéré. C'est ça. Classe moyenne - un petit gars au milieu de la chaine alimentaire.
Traits de caractères : On pourrait croire qu'avec ses inclinations professionnelles, c'est vraiment un type noble. Qu'il souhaite rétablir la vérité dans le monde. A vrai dire, c'est sans doute juste un gars incroyablement curieux qui ne supporte pas qu'on lui mente et qui ferait n'importe quoi pour être au courant d'un secret. Insupportable. Mais c'est pas une brute (il n'en a ni les muscles ni les pulsions) Il a un grand coeur, ce petit. Il est peut-être un peu maladroit, un peu gauche (et de façon récurrente et quotidienne) (oui c'est pour ça qu'il vit seul, on vous le dit) mais il est plutôt sympathique. Il n'a pas trop d'inhibitions. Il est aventurier, a envie de vivre de façon intense. Un super sens de l'humour. Par contre, il parle trop, pense trop, et fait juste constamment "dans l'excès". C'est ça qui lui manque, pour être celui sur lequel tout le monde se jette. De la constance, de la modération. Bon, des muscles, aussi.

when karma comes back to punch you in the face, I wanna be there... just in case it needs help.
Tics ? Manies ? Il n'y a que ça, chez Ariel. Cet imbécile. Il a cette manie de compter les syllabes des mots lorsqu'il s'ennuie. Cela a donné des résultats étonnants sur sa perception du monde. ☆ Il a une passion très particulière pour les questions existentielles d'une importance majeure. Par exemple, quelle est la différence entre langue et langage ? ☆ Le langage est la capacité, propre à l'espèce humaine, de communiquer au moyen d'un système de signes vocaux. La langue est le langage utilisé par une communauté linguistique. ☆ C'est pourquoi il a toujours son calepin à disposition. C'est ce côté cliché du monde journalistique qu'il porte sur son dos. ☆ Il est aimant, et il est aussi tactile. Une fois les premiers mois d'entraînements rudes et douloureux pour être compté dans sa liste "d'amis de confiance". ☆ Monsieur est végétarien. Cela lui donne des prétextes pour acheter des produits nouveaux vers lesquels peu de personnes se tournent. Et manger du fromage. Toujours plus de fromage. ☆ Vie sentimentale ? Non, pas vide. Pas vide ! Revenez, il y a de quoi parler ! ☆ Un compagnon de longue durée a un jour partagé son quotidien. (Deux ans. Veuillez ne pas secouer la tête, la durée est relative à la vie de chacun.) ☆ Une histoire qui aurait pu ne pas être un échec, s'il avait voulu changer ses habitudes, changer sa perception du couple et de l'amour. Ariel était un optimiste éternel, et a eu l'espoir de pouvoir guérir les maux d'un homme qui n'avait pas le désir de les soigner. ☆ Depuis, il relativise. Peut-être que tous ne peuvent pas être sauvés. Ou aidés. ☆ Il aimerait vivre de façon intense, de façon continue aussi. Ne pas se sentir "exister" à intervalles réguliers, en sorties ou hors de son morose quotidien. Mais constamment. Etre vivant, être intense. ☆ Lui n'a pas de talent particulier, (sauf peut-être pour le djembé. Du moins c'est ce qu'il croit depuis qu'on l'a laissé jouer avec pendant des heures à une fête.) mais il a un amour particulier pour les choses artistiques. Il honore les créateurs, les innovateurs, les visionnaires en tout genre. ☆ Il ne l'avouera sans doute pas tout de suite, pour se donner ce côté dur, mais il aime l'esprit de famille. L'atmosphère qu'elle véhicule, la sécurité d'un foyer. ☆ Il a perdu ses parents à l'âge de seize ans. Il a été accueilli, aimé et aidé par sa demi-soeur Serra. ☆ Peut-on vraiment parler de "demi" frères et soeurs ? C'est une autre question qu'il aimerait poser sur son calepin. Parce que pour lui, il n'y a pourtant pas de doute : il n'y a pas de "moitié" dans leur relation. Seulement l'affection qui est partie inhérente des autres familles.

destiny has two ways of crushing us; by refusing our wishes, and by fulfilling them.
Il est difficile de faire partie du monde des vivants.
Et c’est dans les tragédies que l’on attend la fameuse catharsis – que l’on se purge des émotions parasites avant qu’elles n’aient de dramatiques conséquences sur la psyché humaine. C’est dans la mort qu’il est nécessaire de se sentir exister.

C’était drôle à dire – mais il s’agissait en réalité d’un concept beaucoup moins concret que prévu. Il n’y avait pas de livret fourni avec un acte de décès – pas de service d’aide-à-la-libération-du-chagrin. S’il fallait donner une métaphore plus imagée, tout simplement : il n’y avait personne pour lui expliquer comment gérer la mort de ses parents. Personne qui ne l’avait préparé à l’éventualité d’un tel événement.

C’était surtout con de mourir dans un accident de voiture. Il serrait les dents et avait envie de pleurer. Puis il n’y arrivait pas. Puis il en avait envie encore plus fort. C’était stupide d’être retrouvé dans un amas de ferraille et c’était injuste de l’être si jeune.

C’est faux de dire qu’il est tout seul – toutes les mains ne se tendent pas vers lui, mais il a seize ans et pas envie d’admettre qu’il en a besoin. C’est faux, car il y a sa (demi)-sœur. Elle aussi est une extension de lui, une extension de la famille – un agrégat d’atomes qui lui ressemble en apparence. Serra ne porte pas son nom et n’a pas le même père : mais elle a le même cœur, la même peine et venait, à tout juste vingt-deux ans, de se transformer en figure maternelle de substitution.

Il est habitué à rire à ses côtés, et à oublier qu’il est un adolescent insupportable qui devait détester toute forme d’autorité allant à l’encontre de ses désirs. Mais il n’y a plus réellement d’occasions de détendre l’atmosphère. Plus de moments de paix – Ariel était persuadé que la vie venait de se transformer en champ de bataille et qu’il venait de mourir, lui aussi. Il voyait en Serra ce qu’il ressentait en son for intérieur : une peine qui était insurmontable – des larmes qui étaient ravalées avant qu’elles n’aient eu le temps de faire surface.

***

- Je vais me marier.
- Comment ça « je vais me marier. »
- Il me semble que c’est assez clair.
- COMMENT CA « JE VAIS ME MARIER » ?
- Ariel…
- Non mais c’est pas possib –
- Ariel, je –
- NON MAIS CE N’ES PAS POSSIB –
- J’ai vingt-quatre ans !
- Super ! Moi j’en ai dix-huit ! Quel constat ! Bravo ! Génial ! Applaudissons un tel argument qui a une valeur jusqu’ici inégalée par l’intellect humain ! Laissez-moi faire une offrande humaine ! Edifier un autel à ton nom et y clamer mon admiration –
- Il n’y a plus d’argent, Ariel.
- (silence)
- C’est une opportunité en or, Ariel. On pourrait s’en sortir financièrement, tu pourrais continuer tes études. Ce n’est pas « un plus ». Il n’y a pas d’autre solution si on veut vivre dans ce monde sans support familial.
- (silence)
- Je t’en prie, ne me regarde pas avec ces yeux-là. Je sais que tu comprends très bien.
- Oui je comprends – et ça m’énerve de comprendre. Ça m’énerve que ça se passe comme ça. Je suis indigné, en colère, j’ai envie de tout casser. J’ai pas envie que tu te maries. J’ai pas envie que tu sois avec ce type –
- Ce n’est pas un supplice non plus, il n’est pas monstrueux.
- Ce qui est monstrueux, c’est d’avoir à te marier à cause du fardeau que la vie est devenue depuis que papa et maman sont morts.
(Il claque la porte, impossible à raisonner.)

***


Eternel adolescent. Inconstant et passionné par tout.
Pas vraiment de la peinture, par contre, assis derrière une toile qu’il n’a pas encore osé massacrer – mais plutôt par le professeur à l’air introverti. Il était juste venu parce qu’il était agressivement mignon.
Il se demande ce que Serra penserait de lui – un sourcil arqué en l’air. Lui qui ne peut s’empêcher de rougir face à un professeur de peinture. Il secoue la tête – de toute manière il n’avait pas encore passé à l’acte, ou manifesté quelconque intér –
« Et la peinture de nu, qu’est-ce que vous en pensez ? »
Monsieur Neville releva la tête vers lui – ainsi que le reste de la salle. Oups. Il se mordit la lèvre, essaya de s’empêcher de parler.
« Pas forcément avec moi. Enfin, si vous proposez gentiment… »
Quelques rires vinrent interrompre le silence qui s’était formé, et plusieurs personnes secouèrent la tête. Dieu merci il pouvait toujours mettre ça sur le compte du stress académique, ou de –
« Dans tous les cas, il me faudra un cours particulier pour m’apprendre à me servir de mes pinceaux. »
Ariel fucking Thain.


before you go on a journey of revenge, dig two graves:
 


Dernière édition par Ariel Thain le Jeu 9 Avr - 17:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 11:54

Le pseudo est à tomber
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 11:58

Toi aussi t'es pas mal.
Merciiiii(...)ii.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 12:12

dylan aka mon futur mari. (je garde espoir oui. Arrow )
bienvenue chaton, t'es beau, et le début de ta fiche est super, ariel a l'air génial !
Revenir en haut Aller en bas
Rozen Steyn
SHE'S WHISKEY IN A TEA CUP.
avatar

Mails : 197
Pseudo + © : Foxes, Vendela. / Myself and tumblr.
Face : Eliza Taylor
Years-old : Twenty-five yo.
Heart status : Nothing in there. (what a liar)
Job + $ : Contrôleuse de gestion. ($$$$)

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: (2/2) - libre.

MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 12:41

Bienvenue et bon courage

_________________
Here we are, don't turn away now, we are the warriors that built this town from dust. The time will come, when you'll have to r i s e above the best, improve yourself your spirit, never dies. / IMAGINE DRAGONS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 13:45

Dylan, ton pseudo, ton personnage... Que de perfection en un seul post
Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 14:30

dylan, le scénario, le pseudo I love you tu commences bien bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Bran Sargent
what evil is your beauty yet to cause.
avatar

Mails : 278
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : ...
Face : matthew daddario.
Years-old : thirty-one yo.
Heart status : messed up situation, but there's someone.
Job + $ : fireman, among other things.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Sam 4 Avr - 16:17

Merci merci merci de prendre le petit frère de ma Serra.
Bienvenue parmi-nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://downtownwaves.forumsgratuits.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Dim 5 Avr - 9:55

JJ Ziegler a écrit:
dylan aka mon futur mari.      (je garde espoir oui. Arrow )
bienvenue chaton, t'es beau, et le début de ta fiche est super, ariel a l'air génial !

La détermination c'est le début de toutes les success story.
Merci à toi ma loutre argentée au coulis de caramel. Tu as l'air fabulous toi aussi, je suis trop touché par les compliments arGH *hyperventilation*. Arrow
*câlin* (plus ou moins habillé ? Oh oh oh )

Rozen Steyn a écrit:
Bienvenue et bon courage

Holy cow ton pseudo il gèèèère.
Merci à toi, amour.

Saige Cauldwell a écrit:
Dylan, ton pseudo, ton personnage... Que de perfection en un seul post
Bienvenue parmi nous I love you

Et t'as encore rien vu.
*Pole-dance en string*
Merci Saige. Ton pseudo est superbe.

Presley Stroaks a écrit:
dylan, le scénario, le pseudo I love you tu commences bien bienvenuuuue

PRESLEY *danse*
Merci énormément à toi. JOTEM

Cait Jenner a écrit:
Merci merci merci de prendre le petit frère de ma Serra.
Bienvenue parmi-nous.

Merci d'être un être swag comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Rozen Steyn
SHE'S WHISKEY IN A TEA CUP.
avatar

Mails : 197
Pseudo + © : Foxes, Vendela. / Myself and tumblr.
Face : Eliza Taylor
Years-old : Twenty-five yo.
Heart status : Nothing in there. (what a liar)
Job + $ : Contrôleuse de gestion. ($$$$)

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: (2/2) - libre.

MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Dim 5 Avr - 10:22

Oh, merci c'est gentil. Embarassed Je dois dire que le tiens est original. I love you

_________________
Here we are, don't turn away now, we are the warriors that built this town from dust. The time will come, when you'll have to r i s e above the best, improve yourself your spirit, never dies. / IMAGINE DRAGONS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Dim 5 Avr - 10:30

Si tu aimes l'original je peux t'en faire voir de toutes les couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Dim 5 Avr - 13:38

Bienvenue et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Bran Sargent
what evil is your beauty yet to cause.
avatar

Mails : 278
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : ...
Face : matthew daddario.
Years-old : thirty-one yo.
Heart status : messed up situation, but there's someone.
Job + $ : fireman, among other things.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Dim 5 Avr - 14:39

Le début de la fiche est wow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://downtownwaves.forumsgratuits.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Dim 5 Avr - 15:27

Merci à vous deux pour votre accueil.
Tu es adorable Clau. Merci, j'espère ne pas te décevoir. Je vais écrire une longue histoire dramatico-intense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Lun 6 Avr - 9:35

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Lun 6 Avr - 12:08

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Lun 6 Avr - 17:06


bienvenue toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Mer 8 Avr - 16:20

Merci beaucoup à vous.
Vous êtes adorables.
Revenir en haut Aller en bas
Bran Sargent
what evil is your beauty yet to cause.
avatar

Mails : 278
Pseudo + © : witchling, myself.
Rp language : ...
Face : matthew daddario.
Years-old : thirty-one yo.
Heart status : messed up situation, but there's someone.
Job + $ : fireman, among other things.

b l a n k s p a c e
Notebook/Contact List:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Jeu 9 Avr - 18:28

J'ai pleuré, j'ai ris. Magnifique.
Je valide. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://downtownwaves.forumsgratuits.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   Jeu 9 Avr - 18:36

Merci infiniment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(i really didn't mean to spill my drink on you) (or maybe i did) (that you will never know)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Built to Spill
» [SOFT] MAP THE SPILL : Suivez la nappe pétrolière [Gratuit]
» Dr. House... by Zuno... ^L^
» Connaissez vous la "24 Power Drink"
» OS: Drink of love /Castle/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRIFTING OF TO SEA :: DRIVING CADILLACS IN OUR DREAMS. :: Trashes Exists In Hell :: Downtown Still Alive-
Sauter vers: